Prix et jury 2015

Président du Jury : Thierry Romanens (chanteur, comédien et humoriste résident à Vevey).

MembresElena Tatti (productrice, société Box Productions) et Thierry Jobin (ex-critique au journal Le Temps et directeur du FIFF).

VIFFF d’Or du meilleur long métrage comique :  2’000.-, offert par la Caisse Epargne Riviera.

Prix du public du meilleur court métrage : 500.-, offert par Clap.ch

Nathan Hofstetter (meilleur court métrage) et Guylaine Maroist (VIFFF d’Or)

Le film documentaire God Save Justin Trudeau de Guylaine Maroist et Eric Ruel a reçu le VIFFF d’Or du meilleur film de la Compétition Internationale. Le court métrage suisse Killed in the Field de Nathan Hofstetter et Manuel Boschung remporte le Prix du public du meilleur court métrage. Sur trois jours, le VIFFF a accueilli près de 1’400 spectateurs lors de 16 projections qui ont témoigné de la grande diversité de l’humour au cinéma dans les films de fictions comme dans les documentaires.

Le Jury, présidé par le comédien, chanteur et humoriste Thierry Romanens et composé de Thierry Jobin, directeur du FIFF (Fribourg International Film Festival) et Elena Tatti, productrice et cofondatrice de la société Box Productions, a remis à la québécoise Guylaine Maroist, présente au Festival, le VIFFF d’Or du meilleur long métrage.

Le Jury récompense un film qui, « par sa mise en scène brillante de la politique spectacle, fait passer le spectateur de la franche rigolade au rire jaune, et inversément, en suscitant une réflexion sur le mécanisme du succès politique et médiatique. »

God Save Justin Trudeau suit la préparation physique de son protagoniste – à l’époque sénateur du Parti Libéral et désormais Premier Ministre du Canada – déterminé à battre au cours d’un match de boxe un opposant conservateur. Après une première internationale à Visions du Réel et cette récompense au VIFFF, le film sera à l’affiche dans les salles Cinérive de Vevey à partir de la semaine prochaine.

Le lauréat était en compétition avec For Some Inexplicable Reason de Gábor Reisz (Hongrie), Makeup Room de Kei Morikaw (Japon), Gaz de France de Benoît Forgeard (France) et The Yes Men Are Revolting de Andy Bichlbaum, Mike Bonanno et Laura Nix (Pays-Bas, Danemark, France, Allemagne, USA).

Le Comité de l’AVIFFF se réjouit du succès et de l’accueil enthousiaste du public de cette première édition et compte bien poursuivre l’aventure l’année prochaine !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook